Sous pression d’un boom de la consommation inédite outre-Atlantique, deux ensembles portuaires américains, à l’Est et à l’Ouest, ont tout emporté sur le passage durant le premier semestre au point de rivaliser avec certaines grandes places asiatiques. La comparaison avec les trafics de 2019 délivre une mauvaise nouvelle pour Hambourg.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous