Le premier port allemand a poursuivi fin 2020 la reprise amorcée au troisième trimestre. Sans toutefois parvenir à compenser le fort recul subi en début d’année. Hambourg achève l’année pandémique sur un trafic de 126,3 Mt alors que son potentiel est revu à la baisse. ll ne serait plus que de 9,5 à 13 MEVP à l’horizon 2035.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous