Éric Ip, directeur général du groupe Hutchison Ports : « Nous investissons en Égypte depuis 2005, et ce pays a toujours été pour nous un marché important. »

 

Le manutentionnaire portuaire de Hong Kong a conclu un accord avec la Marine égyptienne pour créer et opérer un nouveau terminal à conteneurs en Égypte.

Si le projet se concrétise, l'opérateur portuaire hongkongais confortera sa présence en Égypte, où il opère déjà deux ports : Alexandrie et El Dekheila. Les futures installations portuaires seront situées à l'intérieur de la base navale d'Abu Qir. L’accord a été signé par le commandant en chef et vice-amiral Ahmed Khaled Saied, de la Marine égyptienne, et Éric Ip, directeur général du groupe Hutchison Ports.

Le nouveau terminal, qui devrait offrir un tirant d’eau de 18 m et un linéraire de quai de 1 200 m, disposera d’une capacité annuelle de 2 MEVP une fois en service. Hutchison Ports a prévu d’investir 730 M$ dans ce chantier qui bénéficie d’un foncier de 60 ha, avec une possibilité d’extension à 100 ha. Les deux parties prenantes se sont accordées sur une durée de concession de 38 ans. La première phase du nouveau terminal devrait être opérationnel en 2022.

Hutchison Ports, foi dans le rebond

L’enveloppe prévoit en outre des infrastructures pour assurer la connexion logistique avec son hinterland. Il est question d’une nouvelle autoroute à double sens, avec trois voies de circulation chacune et une rocade, qui le reliera à Alexandrie à 20 km, ainsi qu'au réseau routier national menant à la capitale du Caire et à d'autres grandes villes du pays.

« Nous investissons en Égypte depuis 2005 et ce pays a toujours été pour nous un marché important. La croissance démographique et économique du pays alimente le commerce de conteneur. Nous sommes honorés de la confiance du gouvernement égyptien et enthousiasmés par ce projet qui permettra de traiter des méga navires. La pandémie a créé de nombreux défis, mais nous restons confiants quant à un rebond de la demande mondiale », a commenté le directeur général du groupe Hutchison Ports.

La rédaction