Les difficultés de l'Ukraine et de la Russie pour exporter ont rendu les céréales françaises très attrayantes. Elles tirent l'ensemble des trafics rochelais vers le haut. Grosse chute en revanche pour les colis lourds du fait de la fin de la contribution du port au chantier de construction du champ éolien offshore au large de Saint-Nazaire.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Sur le même sujet