Le terminal Pointe de Floride au Havre ©E.H pour Haropa

D’ici 2025, 20 M€ vont être consacrés au déploiement de l’électrification des quais au Terminal croisière du Havre. Les premiers pourront se brancher dès la saison 2023. Haropa Port prend l’engagement d’être un port propre, neutre en carbone et à énergie positive à l’horizon 2040

Les travaux d’électrification des trois quais du port du Havre qui accueillent les paquebots Pointe de Floride sont lancés, a annoncé Haropa le 24 septembre. Les paquebots amarrés quai Pierre Callet pourront se brancher sur le réseau électrique et avoir le courant à bord pour la saison 2023. En 2024 ce sera le tour des paquebots accostant quai Joannès Couvert, enfin en 2025, quai Roger Meunier. Pour ce projet de raccordement au réseau de distribution de l’électricité réalisé sous maîtrise d’oeuvre d’Enedis, le port du Havre bénéficiera d'une aide de 11,1 M€ dans le cadre du plan de relance ainsi que d’une contribution de 0,9 M€, inscrite dans le Pacte territorial pour la transition écologique et industrielle. L’engagement avait été signé en janvier 2020 en lien avec la fermeture de la centrale thermique.

Un réseau de câbles enterrés, soit trois câbles haute tension, sera mis en place sur trois kilomètres jusqu’à des véhicules équipés d’un bras articulé permettant d’amener cinq prises de courant, pesant 15 kg chacune, jusqu’aux navires. L’actuel hangar 13, situé Pointe de Floride, accueillera des équipements de distribution haute tension ainsi que des systèmes de conversion permettant d’adapter le courant de quai aux besoins des navires. Un transformateur 40 MW sera ajouté au Poste Source. 

Schéma de fonctionnement du branchement électrique mis en oeuvre au Havre ©Haropa-Enedis

78 bornes déployées d’ici 2023

« Notre objectif est clair, commente Stéphane Raison, directeur général de Haropa Port (Le Havre, Paris et Rouen). Nous voulons un port propre, neutre en carbone et à énergie positive à l’horizon 2040. » L’électrification élargie aux quais de Port 2000 devrait se déployer à horizon 2028, en application du protocole d’accord signé le 21 juin dernier entre les cinq ports du Range Nord : Anvers, Hambourg, Rotterdam, Bremerhaven et Haropa Port. Ce protocole fait suite à la nouvelle loi Climat de l’UE visant à réduire de moitié, d’ici 2030, les émissions carbone. 

Par ailleurs, le projet de déploiement le long de la Seine d’un réseau de bornes eau-électricité pour le transport fluvial, porté avec Voies navigable de France (VNF), pour un coût total de 9,2 M€, a obtenu en 2020 un financement de la Commission européenne, à hauteur d’1,8 M€. 78 nouvelles unités devraient être déployées à l’échelle de l’axe Seine d’ici 2023, ce qui, selon la direction portuaire, permettra de « réduire la pollution occasionnée par les rejets de CO2 et de dioxyde de soufre ainsi que la consommation de carburant ». 

Natalie Castetz