Il misait sur une sortie du tunnel en 2022. Le Grand Port maritime de Marseille retrouvera peut-être plus vite que prévu la trajectoire de croissance qui était la sienne avant qu’un virus planétaire ne la casse sans préavis. Fin juin, sur la plupart des segments, il a retrouvé ses niveaux de 2019.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous