Victime de la crise sanitaire dans la plupart de ses filières, le port ligérien a achevé l'année 2020 sur une baisse de régime de près de 9 %. Les vracs agroalimentaires et le gaz naturel donnent cependant de la couleur à une année terne.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous