Til, la filiale portuaire du numéro 2 mondial du transport maritime de conteneurs MSC, va acquérir auprès de l'armateur turc Arkas 50 % des actions qu'il ne détenait pas encore dans Marport.

En acquérant la moitié du capital qu'il ne possédait pas encore dans l'opérateur turc Marport, Til prend le contrôle de ce dernier. Le groupe Marport opère deux terminaux dans le port d'Ambarli (près d'Istanbul), représentant une capacité cumulée de 1,8 MEVP, et une longueur de quai de 1 560 m. « Avec cette opération, l'armateur genevois MSC franchit une étape importante car Ambarli deviendra la seconde installation portuaire du groupe sur la rive Nord de la mer de Marmara où il possède déjà la société Asyaport dans le port de Tekirdag situé à 100 km à l'Ouest et utilisé principalement pour des opérations de transbordement » explique le consultant Dynamar dans sa dernière publication hebdomadaire.

 

Au cours du premier semestre 2019, les ports turcs ont traité 5,6 MEVP, soit une hausse de 4 % par rapport à l'année précédente. Avec une croissance de 26 %, Tekirdag, qui représente 6 % du trafic national avec 679 000 EVP, est le port à la plus forte croissance, devant Aliaga (+ 25 % et 5 % du trafic national), Mersin (+ 13 %, 6 % du trafics national avec un peu plus de 900 000 EVP), Iskenderun (+ 10 %, 3 % de PDM). En Turquie, les plateformes portuaires semblent avoir bien souffert courant de ce premier semestre. Ambarli (Istanbul), bien qu'étant la plus grande ville du pays et première installation portuaire avec 14 % du trafic national est en baisse de 6 %. Le deuxième port d'Istanbul à Haydarpasa a complètement dévissé, diminuant de plus d'un tiers pour atteindre un peu plus de 20 000 EVP. Les deuxième et troisième ports turcs – Mersin et Izmit avec  916 700 et 823 300 EVP – enregistrent des trajectoires de croissance : Mersin affiche une croissance de 13 % quand le 3e port national n'atteint « que » les 4 %. 


A.D.