La construction de l'usine, d'un investissement de 60 M€, devrait démarrera cette année pour une mise en service fin 2022. ©GPMM

 

Le port de Marseille Fos et Building Material Group ont signé fin juillet le bail pour un terrain de 6 ha dans la zone portuaire de Fos-sur-Mer. Il doit accueillir un site de fabrication de plaques de plâtre. 

Tous les ports sont enrôlés dans une dynamique de valorisation de leur foncier, source de revenus relayant celle des droits de ports. « Le foncier du port est un enjeu majeur pour l'ensemble du territoire. Avec l'investissement d'industriels sur notre domaine, nous favorisons l'économie locale et participons à la création d'emplois », a commenté Hervé Martel, le président du directoire du port de Marseille Fos à l’occasion d’un accord avec BMG qui, sur un site de 6 ha de la zone portuaire dans les bassions ouest du port phocéen, va fabriquer des plaques de plâtre.

D’après la direction portuaire, le projet représente un investissement de 60 M€ et devrait démarrera cette année pour une mise en service fin 2022. Soixante-dix emplois devraient être créés dès 2022.

L'activité de la société BMG consistera à chauffer puis broyer du gypse – minéral naturellement recyclable à l'infini – pour obtenir du plâtre. « Ce plâtre sera enfermé dans des feuilles cartonnées qui seront séchées puis coupées à la longueur souhaitée », précise le communiqué. Le site sera en mesure de produire 30 millions de m² par an de plaques de plâtre. Ces panneaux servent à la réalisation de cloisons sèches, de plafonds, de gaines techniques dans les constructions. Les produits finis seront destinés aux grandes surfaces de bricolage, négociants de matériaux mais aussi des détaillants dans la vente de panneaux?

Aucue indication n’a été fournie sur les flux entrants et sortants qui pourraient être générés par l’activité.

La rédaction