L’initiative « Poséidon » pourrait-elle faire revenir les banques dans le financement des navires, qui s’est cruellement asséché ces dernières années ? Les banques européennes ont déserté le transport maritime alors que les prescriptions environnementales accroissent les besoins. Les institutions asiatiques assurent aujourd'hui un tiers du financement du secteur. Ce qui n'est pas sans poser problème.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous