©DR

 

Le transporteur espagnol espère être la première compagnie maritime au monde à obtenir la certification de Bureau Veritas attestant de l’efficacité de ses procédures sanitaires pour rendre ses navires et installations complètement sûrs d’un point de vue sanitaire. Seize navires et deux terminaux entrent dans le process de certification.

Elle l’assure. La compagnie, basée à Dénia (Alicante) « sera la première compagnie maritime au monde à obtenir la certification du Bureau Veritas garantissant que ses ferries et ses terminaux mettent en œuvre toutes les procédures spécifiques pour prévenir le Covid-19 ». La société présidée par Adolfo Utor, qui en est l’actionnaire majoritaire, entend obtenir le label Global Safe Site Covid-19 dans la version la plus contraignante (Excellence) de la société de certification d'inspection. Ce certificat exige des procédures de sécurité et de désinfection qui vont bien au-delà des directives du ministère de la Santé et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’audit de Bureau Veritas éprouvera l'efficacité du programme de la compagnie grâce à des inspections périodiques menées par un laboratoire. Il vise les procédures spécifiques concernant le nettoyage et la désinfection périodique, mais aussi les mesures portant sur l’organisation – réduction de la capacité, échelonnement des arrivées et des départs pour ne pas encombrer les espaces où se forment les files d'attente (embarquement, débarquement, zones de restauration, réception...), dispositif prévu en cas d'infection ou de cas positifs détectés, adaptation des espaces, plans de renouvellement de l'air. Enfin, il passe au crible les dispositions à l’égard de ses personnels (respect de la distanciation sociale, équipements, identification des travailleurs sensibles, etc.).

Dans l'analyse initiale, des échantillons seront prélevés sur 12 navires et 2 terminaux de ferry. Une vingtaine d’analyses seront effectuées, répétées chaque mois à bord de deux des navires et dans un terminal de ferry. Si un résultat positif est détecté pour l'un des navires ou l'une des installations, des analyses poussées seront menées.

16 navires et deux terminaux garantis

L’homologation concerne seize des navires de la compagnie (les douze actuellement en service et les quatre qui reprendront la mer lorsque les restrictions actuelles sur le transport de passagers seront levées), ainsi que les deux terminaux de ferry qu'elle exploite à Dénia et à Valence. Le sésame devrait être délivré début juin et sera renouvelé tous les six mois après inspections.

« Le transport maritime est plus à même que tout autre mode de transport de garantir la sécurité, car les grands espaces disponibles à bord permettent de maintenir la distance entre les passagers », est convaincu Adolfo Utor. « La certification nous permettra de garantir que nos navires sont le moyen de transport le plus fiable. »

Baleària exploite actuellement douze navires dédiés uniquement au transport de marchandises ainsi qu'aux passagers autorisés à voyager. « Cela signifie que depuis la déclaration de l'état d'urgence, les membres d'équipage et les passagers coexistent quotidiennement, ce qui fournit à la compagnie maritime un modèle pilote pour élaborer ses protocoles de sécurité », assure la compagnie, qui dit avoir optimisé les rotations des équipages pour éviter les infections à bord.

Adeline Descamps