La Commission européenne estime à 61,2 € le préjudice subi par Brittany Ferries durant la crise sanitaire et vient de notifier à la France qu’elle pouvait accéder à cette compensation qui ne contrevient pas aux règles sur les aides d’État. La somme est bien en-deçà de la facture adressée par le coronavirus à la compagnie bretonne.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous