Le 23 septembre, la Commission européenne avait estimé à 61,2 M€ le préjudice subi par la compagnie transmanche française. L’entreprise bretonne va recevoir une aide sous la forme d’une subvention de 45 M€. Le ministère de la Mer engage en outre les démarches pour obtenir une prise en charge par la réserve d’ajustement Brexit.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous