Plus de neuf mois après avoir suspendu ses activités de croisière dans le monde entier, le leader mondial du secteur fait état de près de 2 Md$ de pertes financières et a vendu son 18e navire. Les dirigeants annoncent néanmoins disposer des liquidités nécessaires pour tenir le siège d’une année supplémentaire sans revenus.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous