La cyber attaque qui a mis hors service le plus important oléoduc de la côte Est des États-Unis
 a fait bondir les revenus quotidiens des pétroliers sur la route transatlantique. Les raffineurs et les négociants recherchent des navires. Les premiers pour stocker, les seconds pour les expéditions de produits raffinés. Un répit sans doute éphémère...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous