Après de longues années de récession, le marché du conventionnel est sorti l’an dernier de l’espace étroit où il avait été relégué, son fret siphonné par les porte-conteneurs et les vraquiers. Le manque de capacités lui a permis de revenir sur le devant de la scène mais les navires polyvalents restent vulnérables et la reprise pourrait être à durée déterminée, rappelle le dernier rapport sectoriel de Drewry.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous