Pas un jour ne s’écoulerait sans que les armateurs, les ports subissent des tentatives d’intrusion de pirates informatiques. L’automatisation et la digitalisation rendent désormais possibles les attaques de masse ou l’intrusion silencieuse dans des backdoors durant de longues semaines avant d’exploser le système, telle une bombe à retardement. Des réponses spécifiques s'organisent.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous