Les importantes exportations de céréales des États-Unis vers la Chine, la hausse de la production brésilienne de soja, l’amélioration des exportations de minerai de fer et de charbon, la forte croissance des importations chinoises de produits de base…tout semble réuni pour donner de l’emploi aux vraquiers. Mais dans le vrac sec, la lecture des indicateurs n’est jamais une science exacte. ...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous