©DR

Le britannique Uniserve et l'italien RifLine viennent de créer chacun une compagnie de transport maritime – Ellerman City Liners et Kalypso Compagnia di Navigazione – pour opérer leur propre ligne, l’une entre Tilbury et Taicang, Ningbo et Dachan Bay, l’autre pour relier Salerne et Civitavecchia à deux ports chinois.

Dans la ligne régulière, la créativité n’a plus de limites pour pallier les défaillances du marché. Et pour certains, l’aventure s’avère risquée. L’an dernier, l’on a assisté à quelques innovations à l’instar de Home DepotWalmart, IkeaCotscoCoca ColaAsdaJohn Lewis, Geodisqui ont pallié à leur problématique d’approvisionnement par leurs propres moyens en affrétant des navires. Amazon, transitaire accompli, a eu recours aux navires de marchandises diverses pour se substituer à des porte-conteneurs erratiques.

FedEx a récemment lancé un service avec un navire affrété qui a trouvé un terrain d’accueil à Port Hueneme. A une heure de Los Angeles, le port californien était jusqu’alors surtout fréquenté par les transporteurs de fruits et denrées périssables – Chiquita, Del Monte et Sealand – et par les compagnies de transport de véhicules. Le géant américain n’est, semble-t-il, pas le seul à penser à ce port en alternative. Les volumes de conteneurs n'y ont jamais été aussi élevés. Au cours des trois premiers trimestres, les importations ont plus que doublé et les exportations ont bondi de 135 % par rapport à 2020. L'autorité portuaire a récemment activé un accord d'utilisation conjointe avec la base navale du comté de Ventura pour traiter des navires marchands dans son terminal au sein du port. C’est là que FedEx y a élu domicile.

Ces derniers jours, Loctek un fabricant de matériel de bureau high tech a annoncé avoir commandé un porte-conteneurs de 1 800 EVP.

Deux nouvelles compagnies

Voici que deux transitaires créent leur propre ligne maritime. L’information a été révélée par Alphaliner. Le britannique Uniserve et l'italien RifLine ont récemment créé des filiales pour loger leurs nouvelles activités de transport maritime, appelées respectivement Ellerman City Liners et Kalypso Compagnia di Navigazione. 

Et selon Alphaliner, ils n’en sont plus aux annonces. Début décembre, Ellerman City Liners a mis en oeuvre un service régulier entre l’Asie et le Royaume-Uni, commercialisé sous la marque GB Express. Quatre porte-conteneurs affrétés pour une durée de deux à trois ans – les Buxhansa (2 464 EVP), Cape Hellas (2 756 EVP), Mona Lisa (3 534 EVP) et SC Mara (5 060 EVP) – ont entrepris une rotation d’une soixantaine de jours.

Éviter les grands bubs

Classiquement, le service opère ses escales dans des ports secondaires afin d'éviter les encombrements des grands hubs. Aux extrémités de la ligne, Tilbury d’un côté et Taicang, Ningbo et Dachan Bay en ports de chargement. 

Le transitaire italien RifLine a pour sa part affrété trois unités de 1 100 à 1 800 EVP pour sa nouvelle compagnie Kalypso Compagnia di Navigazione. Elle opérera entre les ports chinois de Taicang et Dachan Bay et ceux de Salerne et Civitavecchia. Lancée le 29 décembre, la toute jeune compagnie a l'intention de lancer un deuxième service entre le Bangladesh et l'Italie. Il faudra avant cela qu’elle déniche une denrée rare : le navire.

A.D.