HMM vient de recevoir les 8e et 9e unités de la série de 12 porte-conteneurs de plus de 23 000 EVP. ©lappino

 

Le transporteur maritime sud-coréen HMM a pris livraison ces derniers jours du HMM Helsinki et du HMM Southampton. Deux mastodontes de 23 964 et 23 792 EVP respectivement.

La compagnie sud-coréenne vient de réceptionner ses 8e et 9e unités de la série de douze porte-conteneurs de plus de 23 000 EVP qu’elle a commandés aux géants de la construction navale sud-coréenne, Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME) et à Samsung Heavy Industries (pour cinq unités). Ils portent tous le nom d’un port européen. Le HMM Helsinki est le sixième navire de la série DSME. Il devrait rejoindre le service FE2 Asie - Europe de THE Alliance formée par Hapag-Lloyd, ONE, Yang Ming et HMM. Dans sa forme actuelle révisée, cette boucle est un service hybride qui combine les escales clés des boucles FE2 et FE4 temporairement fusionnées.

Les mégamax de HMM créent le spectacle en Europe

Le HMM Southampton (23 792 EVP) est la troisième des unités construites par Samsung, après le HMM Oslo (livré en mai) et le HMM Rotterdam (livré en juin). Il rejoindra à Yantian le service FE3 de THE Alliance (entre Extrême-Orient et Europe). Sur cette boucle, il remplacera le Al Murabba (14 993 EVP) de Hapag-Lloyd. 

Les séries DSME et SHI font un peu moins de 400 m de long et plus de 61 m de large. Un moteur principal de type MAN-B&W G95ME-C10.5 de 75 570 kW (déclassé à 59 600 kW) entraîne les navires jusqu'à environ 22 nœuds. Ils sont tous deux équipés du même type de scrubbers et de 1 500 prises reefers pour fournir de l'énergie aux conteneurs frigorifiques. 

La rédaction