Héritage d’une structure établie dans les années 60, la performance portuaire des vracs français repose toujours, cinquante ans plus tard, sur la sidérurgie bord à quai et le vaste système de l’agrobusiness.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous