L’audience, qui devait se tenir devant le tribunal administratif d'Ismaïlia le 20 juin, a été ajournée pour donner une nouvelle chance aux deux parties de parvenir à un accord à l’amiable. Selon l’assureur du propriétaire, « des négociations sérieuses et constructives » ont repris, laissant espérer une issue pour les 18 300 conteneurs séquestrés.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous