L’Autorité de la concurrence coréenne a statué sur le litige qui oppose, d'une part, le spécialiste français des systèmes de confinement pour le transport maritime et le stockage de gaz liquéfié et, de l'autre, les chantiers navals coréens, leaders de la construction de méthaniers. GTT est assigné à payer une amende de 9,5 M€.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous