L'armateur, basé près de Marseille, spécialisé dans les supports maritimes aux secteurs de l’énergie et de la défense avec ses navires polyvalents DP1et DP2, vient de mettre la main sur Delta Marine, sa deuxième acquisition écossaise. L'intérêt de Jifmar Offshore services pour les projets d'énergies renouvelables se confirme. ​

Ces trois dernières années, l’armateur basé à Aix en Provence (près de Marseille, Bouches-du-Rhône) de navires polyvalents (DP, positionnement dynamique de classe 1 et 2) a acquis une société au rythme d’un par jour, avec une double finalité stratégique : étoffer ses capacités et élargir sa gamme de services. Après la normande VDC Offshore en 2017, l’écossaise North West Marine en 2018, Jifmar Offshore Services met sur la main, pour une valeur non communiquée, sur une autre écossaise, basée dans les Shetland.

Avec Delta Marine, l'Aixoise acquiert une société spécialisée dans les travaux maritimes et sous-marins (manutention d’ancres, remorquage, supports à des activités pétrolières et gazières offshore, inspection de câbles) mais qui est surtout bien positionnée sur les services aux opérateurs de parcs éoliens et autres projets liés aux énergies renouvelables (pisciculture). « L'Écosse est une zone dynamique à la fois pour l'éolien mais plus globalement pour les travaux maritimes. Cette acquisition nous permet également d'étendre notre activité de le fish farming et d'augmenter notre nombre de mavires dans les multicats, de type DP, qui est une des spécialités de Jifmar », précise au JMM Hugo Cunisse, coordinateur Marketing et Commercial.

Neuf Navires sous pavillon écossais

La société, créée en 1985, est basée dans le Lerwick, où est implanté le terminal pétrolier de Sullem Voe, d'où elle exploite une flotte de cinq multicats, de conception Damen. Les multicats sont des bateaux de travail polyvalents, capables de rendre de nombreux services – de la pose de câbles au remorquage en passant par le soutien à la construction en mer – et sont réputés pour être à la fois très efficaces et économiques. Ils sont équipés d'un pont-arrière ouvert sur les coques de catamarans et d'un ou plusieurs systèmes de positionnement dynamique (DP) azimutaux.

« Avec le VOE Earl de 54 t, qui est le multicat DP le plus puissant actuellement sur le marché et le VOE Vanguard, un navire de services unique, multicat mais équipé de systèmes DP2 pour une plus grande maniabilité et un espace de pont plus grand, le groupe renforce sa position de fournisseur de solutions marines clé en main et améliorera sa capacité à répondre aux besoins spécifiques de ses clients », explique Jean-Michel Berud, président de Jifmar Offshore Services. Les deux navires DP de Delta porte à quatre le nombre de multicats DP2 et 8 les DP1 de Jifmar. Et avec Delta Marine et North West Marine, le groupe exploitera désormais neuf navires sous pavillon écossais (sur une flotte totale de 40 unités).

Intérêt de Jifmar croissant pour les énergies renouvelables

Dave McNaughtan, directeur général de Delta Marine, s'est également félicité de l'accord, faisant allusion aux « capacités d'ingénierie bien connues » de Jifmar, qui élargissent l'offre de services de l'entreprise écossaise.

L'intérêt pour les projets d'énergies renouvelables de Jifmar se confirme. En joint-venture avec Zéphyr & Borée, Jifmar a récemment remporté un appel d'offres pour le transport des éléments de la futur fusée Ariane 6 à l'aide d'un voilier hybride spécialement conçu et développé en partenariat avec le bureau d'études naval VPLP Design.

Robert Jaques

ArianeGroup mise sur la propulsion vélique et le maritime