Les débuts sont plus difficiles que prévu sur la ligne entre Marseille et Tanger pour la compagnie marseillaise. Les restrictions sanitaires ont contrarié l’organisation. Depuis fin janvier, les conditions d’entrée des voyageurs sur les territoires français et marocain se sont durcies, siphonnant le trafic passagers. En revanche, la Méridionale connaît son plan de charge entre Marseille et la Corse jusqu’à fin 2022, se rassure le groupe Stef.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous