RifLine a affrété l'Iberian Express, un porte-conteneurs de 1 118 EVP, pour une période de onze à treize mois à 35 000 $/j. ©DR

La route Asie-Europe du Nord est gagnée à son tour par la mise en œuvre de solutions ad hoc pour pallier les pénuries de navires et de conteneurs. Un transitaire italien et une société chinoise ont affrété des navires pour leur propre compte. À des conditions particulièrement onéreuses mais que le niveau élevé des taux de fret amortit rapidement.

Le transitaire italien RifLine a affrété deux navires de 1 100 à 1 200 EVP pour une nouvelle liaison directe entre l'Asie et Civitavecchia en Italie tandis que la société chinoise EShipping Gateway proposait déjà plusieurs liaisons entre l'Asie et l'Europe du Nord avec des navires de 2 500 EVP. 

RifLine, dont le siège est à Fiumicino (près de Rome), a affrété l'Iberian Express, un porte-conteneurs de 1 118 EVP, pour une période de onze à treize mois à 35 000 $/j.

Le navire, qui a chargé la marchandise à Taicang et Shanghai, devrait franchir le canal de Suez cette semaine, en direction de Civitavecchia. Une seconde traversée est d’ores et déjà prévue au départ de la Chine avec le Cape Flores (1 200 EVP), que le transitaire a affrété pour douze mois au tarif de 39 000 $/j.

Amortissement rapide

Aphaliner, qui a repéré ces mouvements, fait observer que les conditions financières sont bien peu compétitives pour des navires de cette taille. Mais avec des taux de fret spot à près de 14 600 $ par conteneur de 40 pieds vers l’Italie, selon le Shanghai Containerized Freight Index (SCFI), qui mesure les prix au comptant pour le conteneur de Shanghai vers un grand nombre de destinations dans le monde, le prix à l’affrètement est vite amorti.

Escales à Hambourg, Zeebrugge et au Havre

EShipping Gateways, joint-venture entre OOCL Logistics et JD Logistics (filiale de l’e-commerçant JD.com), a fait appel aux agents belge (Seabow) et allemand (PWL Group) dans la perspective de faire de Zeebrugge et de Hambourg ses ports de base en Europe du Nord. Le Goofy de 2 702 EVP a déjà effectué un premier déchargement ces derniers jours. Il n’en est pas à ses premiers mouvements. 

En août dernier, le X-Press Jersey, navire d'une capacité de 4 896 EVP, a fait escale à Hambourg, Zeebrugge et au Havre dans le cadre d'un voyage ad hoc entre l'Asie et l'Europe du Nord pour X-Press. 

Chacun sa solution

La flambée des taux de fret, mais surtout la pénurie de conteneurs et de navires, poussent de plus en plus les chargeurs et les transitaires à pallier les défaillances d’un système de transport surchargé en assurant eux-mêmes leurs transports et ainsi à tenter de sécuriser leurs imports et exports. Chacun cherche sa solution. Les navires polyvalents, et même les vraquiers sont appelés en renfort, pour transporter des boîtes. Ikea, Home Depot et Walmart, pour les plus connus des grandes enseignes, ont affrété des navires pour leur propre compte.

A.D.