Le volume de pétrole brut et de condensats stockés en mer est tombé à son niveau le plus bas depuis un an alors que le cours du brent semble reprendre de la vigueur. La déroute des marchés pétroliers en 2020 avait provoqué une course folle aux tankers pour stocker le brut bradé. La hausse récente des prix incite au déstockage. Les acteurs du marché veulent y voir un signe de la reprise.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous