L’accord, conclu entre QatarEnergy et la compagnie américaine ConocoPhillips, prévoit de fournir à partir de 2026 jusqu'à 2 Mt de gaz naturel liquéfié par an au terminal méthanier en cours de construction à Brunsbutell, dans le nord de l'Allemagne.

Livraisons assurées pendant au moins 15 ans, garantit Doha à Berlin, qui cherche activement des relais au gaz russe. ConocoPhillips, qui assurera les volumes, est l’un des partenaires étrangers de QatarEnergy dans le développement de North Field.

Pour rappel, le champ offshore, qui comprend North Field South (NFS) et North Field East (NFE), que le Qatar partage avec l'Iran, est identifié comme le plus grand gisement de gaz naturel au monde. Le projet est au centre de la stratégie d'accroissement (+ 60 %) de production de GNL de la petite monarchie du Golfe.

Ensemble, NFE et NFS apporteront 48 Mt par an de plus à la capacité d'exportation du Qatar pour la porter à 126 Mt par an d'ici 2027. L'américain ConocoPhillips, le français TotalEnergies et le britannique Shell détiennent 25 % des parts du NFS, le plus petit des deux complexes avec sa capacité de 16 Mt par an tandis que ConocoPhillips, ExxonMobil, TotalEnergies, Shell et la compagnie italienne ENI sont parties prenantes du NFE (32 Mt par an), consolidant une prise de participation d’une valeur de 28,75 Md$, augmentant de 32 Mt la capacité d'exportation de GNL du Qatar.

Négociations âpres

Les négociations avec le Qatar auraient été âpres, l'Allemagne et d'autres pays ayant refusé de signer des accords à long terme identiques à ceux qui lient le pays du Golfe à ses principaux clients en Asie. Les prix du gaz livrés n’ont pas été révélés, mais la durée et les délais relativement courts du contrat avec l'Allemagne laissent supposer une surprime, selon les spécialistes du marché interrogés par l’AFP.

Le GNL sera livré par méthaniers au terminal de Brunsbuttel en cours de construction pour approvisionner les clients des entreprises énergétiques allemandes Uniper et RWE. 

Ce contrat intervient quelques jours à peine après celui conclu entre QatarEnergy et le groupe pétrolier chinois Sinopec. Le grand groupe gazier du pays livrera, à compter de 2026 et pour 27 ans (un record pour ce type d’accord), 4 Mt de GNL par an à la Chine, tirés du gisement NFE. La Chine est le premier pays à conclure un accord d'approvisionnement concernant la partie East du North Field.

A.D.