Les importations asiatiques de charbon thermique dessinent une ligne de partage entre les pays riches au nord et les nations du sud contraintes de réduire leurs achats en raison d’un combustible devenu inabordable.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Sur le même sujet