Le télescopage entre l'entrée en vigueur d'une nouvelle obligation en Turquie pour que les tankers puissent transiter dans les détroits sous contrôle turc, le Bosphore et les Dardanelles, et celles de l'embargo européen sur les importations de pétrole russe et le plafonnement de son prix débouchent sur une impasse. Au moins 20 pétroliers font la queue au large de la Turquie pour transiter de la mer Noire à la Méditerranée.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous