©DNV

Les tarifs d’affrètement des navires polyvalents ont presque triplé en 2021. Les acteurs de ce marché anticipent une croissance continue des taux jusqu’en septembre, indique un rapport de Toepfer.

Le coût journalier moyen d’un MPV (multipurpose vessel) équivalait à 18 973 $ au 1er janvier 2022 contre 7 000 $ en décembre 2020. Selon l’analyste Toepfer, la disponibilité des navires est si aiguë que les rares contrats de transport sont actuellement conclus entre six mois et un an avant le terme de leur affrètement en cours. Les navires ne vont pas connaître le sous-emploi en 2022. Toute la capacité a été préemptée.

Les professionnels sondés par Toepfer ne s’attendent pas à ce que les taux élevés se stabilisent avant septembre. Ils devraient alors atteindre un tarif journalier de 22 000 $, leur pic, avant de commencer baisser au cours de l'automne, pour atterrir à 20 000 $ en janvier 2023.

Les niveaux des taux d’affrètement sont principalement entretenus par le manque d’offre. Or, les exploitants des navires conventionnels ne devraient pas recevoir de nouveaux navires au cours de l'année écoulée. Pour la même raison, les prix des navires d'occasion ont également augmenté mais l’activité S&P est freinée par la rareté de la denrée.

La rédaction