Selon Maritime Strategies International, l'écart de coût entre les carburants marins à haute et basse teneur en soufre se traduira pour le vrac sec par un marché à deux vitesses. Les premiers utilisateurs de la technologie d'épuration des gaz d'échappement devraient recueillir les fruits de leurs investissement avec des taux d'affrètement et des valeurs d'actifs plus élevés, une fois la limite de 0,5 % de soufre en vigueur le 1 er janvier 2020, ce qui devrait aussi faire grimper le prix du carburant...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Sur le même sujet