Limitation de vitesse ou de la puissance des moteurs. Rhétorique d’ingénieurs ? Éléments de langage ? Question de posture ? Dans la perspective d’une 6e session technique qui s’annonce à l’OMI en novembre au cours de laquelle seront débattues les mesures de court terme à mettre en œuvre pour limiter les émissions de gaz à effet de serre (GES) générés par les navires, plusieurs approches se distinguent. Et elles ont fait bien l’objet de soumissions.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous