Huit grandes associations internationales avaient profité de la séquence ouverte à l’OMI sur la décarbonation du transport maritime pour réactiver leur proposition de création d’un fonds de R&D en vue d’accélérer le développement de technologies et carburants alternatifs. Les États-membres n’ont pas complètement fermé la porte mais de nombreuses questions se posent.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous