Il en est question depuis 2017. L’opération, par laquelle le numéro deux mondial du transport de conteneurs doit devenir actionnaire de la société génoise exploitant des Con-ros, parvient cette fois à sa conclusion finale. Les accords financiers sont désormais complètement ficelés et les autorisations réglementaires obtenues.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous