Si l’opération obtient le feu vert des autorités de la concurrence, MSC prendra le contrôle de Rimorchiatori Mediterranei, qui se présente comme le troisième opérateur mondial dans le remorquage portuaire avec une flotte de 170 navires, dont une soixantaine de remorqueurs, et une présence dans une vingtaine de ports. Une position acquise au prix d'une stratégie de croissance externe.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous