Les chantiers navals allemands, impactés par les difficultés du secteur de la croisière, sont cette fois l’otage d’un litige entre l’exécutif allemand et sa maison-mère, l’opérateur hongkongais Genting. En jeu, l’aide financière que le gouvernement allemand a promise depuis des mois mais suspendue. Des intérêts se manifestent déjà pour reprendre certains des trois sites.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Sur le même sujet