Le transporteur hongkongais annonce l'application d'une surcharge pour compenser le surcoût généré par la nouvelle réglementation sur le soufre.

Á l'image de ses "collègues" et concurrentes Maersk, MSC et Hapag-Lloyd, la honkongaise OOCL (groupe Cosco) annonce à son tour qu'elle répercutera sur les clients le surcoût généré par la mise en conformité à la réglementation internationale sur le plafond de soufre, Global Cap 2020, qui fixe la teneur maximale à 0,5 %. 

La compagnie maritime estime que sa facture de carburant augmente de plus de 0,5 Md$. "Pour une industrie, déjà très sensible aux coûts, les expéditeurs et les consommateurs devront se préparer à assumer cette charge", a déclaré la société.

La bunker appliquée par la société tiendra compte de divers facteurs, explique le transporteur, notamment les différents types de combustibles utilisés, les fluctuations des prix du combustible, la taille et la capacité des navires, et les niveaux d'utilisation des navires.

La compagnie maritime, tout comme ses homologues, considère la réglementation comme une "bonne chose" pour une "orientation plus verte et plus transparente" de l'industrie maritime.

--- A.D ---