Les incertitudes liées à la production du minerai de fer, dont les prévisions ne cessent de s’ajuster aux catastrophes naturelles, restrictions sanitaires, perturbations maritimes et autre pénurie de main d’œuvre, n’aident pas le marché des vraquiers. Les grandes sociétés minières envisagent une légère augmentation des exportations de minerai de fer en 2022. Mais seule la Chine détient les clés...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous