La décision de l'Union européenne d'interdire les importations de charbon en provenance de Russie – une première pour les approvisionnements énergétiques – affectera jusqu'à 70 % des importations de charbon thermique en Europe, selon une étude de Rystad Energy. Une bataille pour le charbon non russe va faire pression sur les prix tandis que les pays qui continuent à acheter du charbon russe, comme la Chine, pourraient bénéficier d'une forte décote.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous