Contrairement à ce qui était prévu, le premier bateau à hydrogène de l’armement fluvial CFT ne sera pas un pousseur pour le transport de conteneurs sur le Rhône mais un automoteur adapté à la logistique urbaine. Il devrait entrer en exploitation sur la Seine avant la fin de l’année.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous