Tous les opérateurs de vraquiers cotés profitent des conditions du marché. Ils ont totalisé 408 M$ en résultat net à l’issue du premier semestre contre un déficit consolidé de 425 M$ il y a un an à la même période. La bonne conjoncture du marché du vrac sec accélère les développements et aiguise les stratégies. Dans des directions parfois opposées.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Sur le même sujet