Si la prudence est un principe de survie dans ce marché d’une extrême volatilité, tous les indicateurs sont réunis pour que le premier semestre 2021 se passe plutôt bien pour le vrac sec. Après un premier trimestre rondement orchestré, les indicateurs restent au vert. Une demande exceptionnellement forte pour la saison. La croyance est forte chez les acteurs du marché. Tous se plaisent à penser que le vrac sec, qui sort d’un très long tunnel, a fini de forer les bas-fonds. Et certains vont jusqu’à collecter tout indice qui viendrait conforter cette intime...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous