Sept entreprises japonaises se sont associées pour développer et commercialiser à terme des navires électriques sans émission.

Mitsui OSK Lines (Mol), Asahi Tanker, Idemitsu Kosan, Mitsubishi Corporation, Tokyo Electric Power Company, Exeno Yamamizu Corp. et Tokio Marine & Fire Insurance Co ont créé le « consortium e5 » pour tendre en coopération vers la neutralité carbone. Dans la première phase du projet, le consortium prévoit de lancer en mars 2022 le premier navire-citerne électrique sans émission au monde, alimenté par des batteries lithium-ion de grande capacité.

L’alliance estime que par le développement et l'introduction de navires de pointe, elle contribuera également à promouvoir une croissance durable du transport maritime côtier au Japon. Le secteur est confronté à des problèmes structurels tels qu'une pénurie de marins et le veillissement des navires. En outre, le transport côtier se doit de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le cadre des mesures prises par le Japon pour lutter contre le changement climatique.

La rédaction