©DRman.es

 

Le constructeur naval chinois Jiangnan Shipyard a remis à CMA CGM fin décembre la deuxième des quatre unités de 23 112 EVP au GNL dont il a la charge. Sur les neuf mégamax commandés par l’armateur français, quatre auront donc été livrés en 2020. La compagnie a également réceptionné le second de ses 15 000 EVP, également au GNL.

CMA CGM Louvre. Il porte le nom d’un des lieux majuscules de Paris comme l’ensemble de la série excepté le premier, baptisé en hommage au fondateur du groupe et père de l’actuel PDG, Jacques Saadé. Longs de 399,9 m, larges de 61 m pour un tirant d'eau de 16 m, équipé de 2 200 prises reefers et d’une cuve de 18 600 m3, leur permettant d’assurer une rotation Asie-Europe avec un seul chargement de GNL, il est le quatrième des neuf mégamax de 23 112 EVP commandés à deux chantiers – Hudong-Zhonghua (un des sites de Jiangnan Chanxing, 5 unités) et Jiangnan Shipyard (4) – du géant de la construction navale chinoise, le groupe CSSC.

Trois d’entre eux ont déjà été réceptionnés par la compagnie basée à Marseille, les Jacques SaadéChamps Élysées et Palais Royal. Le CMA CGM Louvre sera exploité, comme ses sisterships, sur les lignes Asie-Europe (NEU4 de Ocean Alliance, FAL1 de CMA CGM), dont les services seront presque tous exploités par des porte-conteneurs géants et au GNL : les 23 122 EVP au GNL assureront le service aux côtés de trois 20 954 EVP équipés de scrubbers.

CMA CGM : cinq navires supplémentaires sous pavillon français et soutés à Fos

©Lappino

Des services opérés au GNL

La rotation la plus courte – Asie-Méditerranée – sera opérée par onze navires de 15 000 EVP, également au GNL, dont cinq seront en propriété (construit par CSSC) et six affrétées (Hyundai Samho) dans le cadre d'un contrat à long terme à Eastern Pacific Shipping. De la série affrétée, un est déjà entré en flotte, le CMA CGM Tenere et le CMA CGM Scandola (14 812 EVP) vient d’être livré par le chantier sud-coréen Hyundai Samho Heavy Industries. La série devrait être opérationnelle mi-2022.

Dans ce scénario, les neuf mégamax de 23 122 EVP seront avitaillés à Rotterdam par le Gas Agility, affrété à long terme par Total marine fuels global solutions (TMFGS) à Mitsui O.S.K. Lines (Mol). Dans une seconde étape, TMFGS fournira également du GNL, mais cette fois à Fos-sur-Mer, pour couvrir la Méditerranée. En attendant de pouvoir souter à Marseille, où les infrastructures ne sont pas disponibles, le CMA CGM Tenere opère d’ores et déjà entre Asie et Europe du Nord (NEU4) et peut ainsi être avitaillé à Rotterdam. Le CMA CGM Scandola est, lui, destiné au NEU5 (alias FAL3 de CMA CGM), où il naviguera aux côtés d’unités légèrement plus grandes, de 17 000 EVP.

Olivier Nivoix, directeur de lignes CMA CGM : « nous renforçons notre capacité de 10 % entre l'Asie et l'Europe au premier trimestre 2021 »

Le nouveau-né de 15 000 EVP est le septième des onze ULCS que le propriétaire de flotte singapourien fournira à CMA CGM. Les cinq premiers, d'une capacité de 15 052 EVP, sont à propulsion classique et équipés de scrubbers. D’où la différence de 240 EVP, qui correspond à l’encombrement des cuves au GNL. EPS devrait par ailleurs réceptionner cinq autres porte-conteneurs au GNL mais le transporteur maritime les exploitant n’est pas à ce jour connu.

Adeline Descamps