Maersk, MSC et ONE abandonne un service commun entre Extrême-Orient et Australie

Même effet – Covid – même conséquence : ceinture. Maersk et MSC vont suspendre temporairement un service commun entre Asie de l'Est et Australie qui devait être relancé ce mois-ci, reliant la Chine du sud, Taïwan et l'Australie, respectivement commercialisé sous Yoyo et Panda*. ONE est également impacté car le nippon participe au service par des slots sous la marque CAE.
Le dernier départ est prévu le 22 avril à partir de Xiamen.

Pour assurer toutefois la couverture de cette partie du monde, les transporteurs propose l’escale de Hong Kong (dans les deux sens) sur une autre boucle qui dessert le Japon, la Corée, la Chine et l'Australie, exploitée conjointement par Maersk et ONE (Dragon/AUN**), avec la participation de MSC sous Wallaby. 

*Yoyo/Panda (suspendu) : Kaohsiung, Xiamen, Nansha, Hong Kong, Yantian, Melbourne, Sydney, Brisbane, Kaohsiung. Il opère en cinq semaines en utilisant cinq navires de 2 500 à 3 000 EVP.
**AUN (révisé) : Yokohama, Osaka, Busan, Qingda, Shanghai, Ningbo, Hong Kong (temporaire), Brisbane, Sydney, Melbourne, Brisbane, Hong Kong (temporaire), Yokohama. Il tourne en cinq semaines en utilisant cinq navires de 5 000 à 6 000 EVP.

 

Sur le même sujet