Après avoir largement profité de la ruée sur les superpétroliers affrétés pour stocker les surplus de pétrole dont plus personne ne voulait, les armateurs de tankers ont été contraints de revenir à une plus prosaïque réalité : l’effondrement des revenus. Mais la récession mondiale pourrait offrir une rediffusion. Le négociant Trafigura a affrété cinq des plus grands pétroliers capables de stocker chacun deux millions de barils de pétrole…
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous