Les rumeurs lui prêtaient en août l’intention imminente de se coter en bourse, un projet que l’armateur israélien a plusieurs fois repoussé. ZIM vient d’engager une banque internationale pour l'aider dans cette démarche. Le moment est opportun. Les compagnies se présentent sous leur meilleur profil financier.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous