C’est la loi de l’offre et la demande. Hyperactivité pour les uns, sous-emploi pour les autres. Des lignes de front se dessinent très clairement sur l’affrètement de porte-conteneurs. Reste à savoir comment le marché va observer les 53 méga porte-conteneurs qui vont être livrés cette année. Il faudra un acte de funambule pour les digérer.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous