Le baptême de deux promotions de l’École nationale de la sécurité et de l’administration de la mer s’est déroulé au Havre le 8 décembre en présence du s

En visite au Havre le 8 décembre, le secrétaire d’État en charge de la Mer, a salué les trente élèves de deux promotions Jules Dumont d’Urville et Virginie Hériot, les futurs hauts fonctionnaires des affaires maritimes qui auront suivi un ou deux ans de formation à l’École nationale de la sécurité et de l’administration de la mer (Ensam).

Selon Hervé Berville, le secrétaire d’État de la Mer, la diversité des parcours et des formations de ces élèves, ouvertes à d’autres services de l’État comme les douanes ou l’inspection du travail, répondent aux « deux grands enjeux de ce siècle que sont la lutte contre le réchauffement climatique et la nécessité de renforcer la souveraineté économique de notre pays et de l’espace européen ».

Le représentant du gouvernement a insisté sur les défis de la transition et de la décarbonation, la nécessité de maritimiser la réindustrialisation, a rappelé l’objectif « navire zéro émission », le développement de l’éolien en mer et flottant et l’accélération de la recherche et de l’innovation. Plus de 350 M€ sont ainsi dédiés à l'exploration des grands fonds marins, dont l’exploitation minière est désormais interdite. 

Le Fontenoy du maritime a prévu le doublement des promotions d'officiers de l'école de la marine marchande d'ici 2027 et l’augmentation des subventions pour atteindre 24,3 M€ en 2023.

À cette occasion a été lancé le nouveau portail internet (formations.mer.gouv.fr), dédié aux formations et métiers de la mer.

Natalie Castetz